Archives de catégorie : Vie du groupe

Comptes-rendu de séance etc.

Le groupe EnCoRe à l’IDEMEC

Après quelques mois d’absence sur le carnet – mais d’intense travail -, le groupe EnCoRe est ravi d’annoncer qu’il participe au cycle de séminaire organisé par l’IDEMEC (UMR 7307), l’Institut d’Ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative d’Aix-Marseille Université. Ce cycle, ainsi que les axes de recherche développés par les membres de l’IDEMEC, entrent en résonance avec les préoccupations de notre groupe : Comment décrire le contenu et la forme des relations de la parenté et/ou bien de celles qui sont liées à l’engendrement ? Comment ces relations s’établissent-elles ? Quelles représentations y sont associées ? Quelle place le corps prend-il dans ces relations ?

Continuer la lecture de Le groupe EnCoRe à l’IDEMEC

Compte-rendu de la séance du 31 Août 2018. C. Busby

Pour sa reprise d’activité après l’été et suite à la lecture de l’ouvrage de J. Carsten After Kinship1, le groupe EnCoRe s’était attaqué à l’article de Cecilia Busby, « Permeable and Partible Persons : A Comparative Analysis of Gender and Body in South India and Melanesia »2.

Continuer la lecture de Compte-rendu de la séance du 31 Août 2018. C. Busby

Premières Rencontres annuelles EnCoRe

Après 6 mois d’existence, le groupe EnCoRe a tenu ses premières Rencontres annuelles (RA) dans le Lubéron, accueilli chez les protagonistes de La sociologue et l’Ourson pour deux journées de travail. A cette occasion, le groupe a pu fixer les grandes orientations pour l’année universitaire prochaine, et a achevé la lecture critique de l’ouvrage programmatique After Kinship de Janet Carsten (2004) dont un résumé général, puis un résumé par chapitre, seront proposés prochainement sur ce carnet. Continuer la lecture de Premières Rencontres annuelles EnCoRe

Professionnel·le·s de l’AMP en Belgique et en Italie (Hélène Malmanche et Léa Linconstant) – Séance du 19/03/18

Pour sa séance de mars, le groupe EnCoRE s’est réuni autour de travaux en cours d’Hélène Malmanche et de Léa Linconstant sur les professionnel·le·s de l’assistance médicale à la procréation (AMP).

Hélène nous a présenté un article récemment publié sur les pratiques dans une clinique belge pratiquant la gestation pour autrui1. Puis Léa nous a amenées à réfléchir sur un chapitre de sa thèse, en cours d’écriture, sur les rapports entre parent·e·s d’intention et professionnel·le·s de l’AMP en Italie, leurs discours sur l’infertilité et la place des praticien·ne·s dans ces parcours d’accès à la parentalité, concourant ainsi à l’élaboration de statuts de “patient ordinaire” et de “médecin ordinaire”. Continuer la lecture de Professionnel·le·s de l’AMP en Belgique et en Italie (Hélène Malmanche et Léa Linconstant) – Séance du 19/03/18

  1. Malmanche Hélène, 2018, “Les blouses blanches dans la zone grise. L’exemple d’une pratique médicale de gestation pour autrui, entre silence législatif et jurisprudence compréhensive”, dans Coté Isabelle, Courduriès Jérôme et Lavoie Kévin (dir.), Perspectives internationales sur la gestation pour autrui : expériences des personnes concernées et contextes d’action, Presses Universitaires du Québec. []