Premières Rencontres annuelles EnCoRe

Après 6 mois d’existence, le groupe EnCoRe a tenu ses premières Rencontres annuelles (RA) dans le Lubéron, accueilli chez les protagonistes de La sociologue et l’Ourson pour deux journées de travail. A cette occasion, le groupe a pu fixer les grandes orientations pour l’année universitaire prochaine, et a achevé la lecture critique de l’ouvrage programmatique After Kinship de Janet Carsten (2004) dont un résumé général, puis un résumé par chapitre, seront proposés prochainement sur ce carnet.

Les bases de plusieurs projets de moyen et long terme ont été jetées, notamment :

  • la présentation d’une ou plusieurs propositions de panel(s) pour la prochaine édition de l’Association Française de Sociologie qui aura lieu en 2019 ;
  • un pré-projet d’ouvrage collectif sur les approches relationnelles en socio-anthropologie anglophone et francophone ;
  • la première Journée d’étude coordonnée par EnCoRe, prévue pour le printemps 2019.

Ces Rencontres ont également été l’occasion de discuter de la notion de “personne relationnelle”, plus particulièrement au travers des débats sur le statut de l’embryon et de l’être anténatal1.

Après ces premières RA, le groupe EnCoRe prend un mois de pause estivale et se retrouvera à Paris à l’occasion du 8e Congrès international des recherches féministes dans la francophonie à Nanterre auquel participeront Léa Linconstant, Manon Vialle, Anaïs Martin et Anne-Sophie Giraud. Cette réunion de rentrée sera l’occasion de faire un premier point sur les propositions reçues dans le cadre de l’appel à contribution du numéro de la revue Emulations “Aux frontières de la parenté” coordonné par Anne-Sophie Giraud, Anaïs Martin et Hélène Malmanche.

 

Nous souhaitons un bel été à tous nos lecteurs et lectrices !

  1. Giraud Anne-Sophie, 2015, Les statuts de l’être anténatal : un processus d’humanisation “relationnel”.  Assistance médicale à la procréation et mort périnatale, EHESS, Paris, 703 p. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.